La lavande



On trouve trace de l’utilisation de la lavande officinale, dite aussi lavande vraie, dès l’Antiquité. Les Romains l’employaient couramment pour parfumer les bains (son nom découlant du verbe latin Lavare : laver), pour désinfecter l’eau destinée aux nourrissons, pour parfumer le linge.

Au Moyen-Age, son usage se répand grâce aux nombreux ouvrages publiés. Mais c’est au début du XXème siècle que l’on comprend réellement les pouvoirs de la lavande officinale.
En effet, on relate souvent l’histoire du chimiste M. Gattefossé, considéré comme un des pères fondateurs de l’aromathérapie contemporaine. Se brûlant gravement lors d’une manipulation dans son laboratoire, il soigna ses plaies grâce à l’huile essentielle de lavande prouvant alors ses extraordinaires propriétés antiseptiques et cicatrisantes.

Mais on devrait plutôt parler de lavandes au pluriel. En effet, confusion est souvent faite avec sa cousine la lavande aspic ainsi que le résultat de leur croisement, le lavandin .

La lavande officinale dans le Quercy

Dans l’étude du projet de La Ferme des Alix, a été étudiée l’histoire de la lavande officinale dans le Quercy… D’anciens ouvrages agricoles décrivent sa culture. Dans l’ouvrage d’André Pueyo on peut lire que la lavande est cultivée dans le Quercy dès les années 30.

Les plants viennent alors du Vaucluse, de la Drome et de l’Isère.

Tout d’abord boudée par les parfumeurs de Grasse, elle sera largement appréciée pour la qualité de son huile essentielle après la 2ème guerre mondiale.

En 1950, on recense plus de 200 producteurs, dont La Ferme des Alix, sur les communes aux alentours de Martel. En 1963, on ne compte pas moins de 12 distilleries dans le Quercy (sur les départements du lot et du Tarn et Garonne) et une 50aine de communes où l’on cultive de la lavande. La production d’huile essentielle représente alors environ 10% de la production nationale.

Les dernières parcelles seront arrachées dans les années 1970 période qui marque également l’arrêt de la distillerie de Martel.

L’huile essentielle de lavande officinale est reconnue par les aromathérapeutes comme ayant de nombreuses vertus : calmante, sédative, antidépressive, cicatrisante, régénératrice et désinfectante cutanée, et anti-inflammatoire, antispasmodique, antivénéneuse et répulsive.

La lavande officinale peut également être classée comme un arôme alimentaire et rentrer dans la composition de recettes culinaires.

Mais attention une huile essentielle est un puissant concentré végétal et son emploi nécessite toujours les conseils avisés d’un thérapeute.

Visitez le site de la Ferme des Alix pour découvrir tous leurs produits.

http://fermedesalix.fr/info-pratique/